Dépasser le compas, l’équerre, la règle (…) tout en restant simple

Bruno WALTHER,
Président de Captain Dash
« Bar chart », « pie chart », « line chart », toutes ces visualisations de
données répondent à un cahier des charges précis : comment représenter
des données à l’aide d’une règle, d’un compas et d’une équerre. Depuis
quelques années le monde découvre, avec un peu de retard, qu’avec
l’informatique nous pouvons dépasser ce cadre et réaliser des choses
incroyables en 3D, avec des cartes, des objets connectés, etc. Pour autant,
de l’entreprise au monde politique (au-delà de l’effet ‘waouh’ ou
‘artistique’) nous n’avons pas encore trouvé des formes qui nous
permettent de lire efficacement la donnée, de mieux saisir des faits.
Entre des représentations de la donnée issues d’un paradigme technique
datant du 16ème siècle et des infographies qui servent plus à nourrir l’ego
de leur concepteur qu’à mieux comprendre un fait, il existe une voie pour
inventer une nouvelle manière de lire et penser la donnée. Je tenterai de
montrer que la visualisation est à la donnée ce que la grammaire est à une
langue et que pour être efficace et utile cette grammaire doit demeurer
simple et universelle.

Vidéos de la même Collection