Connaître aujourd’hui. L’épistémologie problématique des humanités numériques.

Connaître aujourd’hui. L’épistémologie problématique des humanités numériques.

Conférence inaugurale d’Aurélien Berra (U. Paris Ouest).

Présentation

Si l’épistémologie a pour rôle de dire comment nous connaissons ce que nous connaissons, les façons d’envisager le sujet connaissant et sa relation avec ses objets varient selon les époques et les champs de savoir. On peut alors renoncer aux programmes d’unification théorique du champ scientifique et faire le constat du pluralisme des méthodes, à l’intérieur même des disciplines. Cela n’est pourtant pas entièrement satisfaisant face au phénomène complexe que désignent les humanités numériques, tour à tour considérées comme communauté de pratique, espace de dialogue et laboratoire de théories adaptées à notre temps. De fait, pour identifier leur spécificité – pour leur donner aussi une légitimité, au delà de la rhétorique de la révolution numérique –, on évoque souvent l’émergence d’une nouvelle épistémologie.

Une telle épistémologie est-elle seulement possible ? Le champ est-il trop hétérogène pour qu’on y discerne un mode de connaissance propre ? Est-il trop tôt pour le faire, parce qu’il manquerait de maturité ou de réflexivité ? Les digital humanities imposent de prendre en compte les médiations matérielles de la connaissance et invitent à regarder nos activités savantes dans la perspective de l’histoire des sciences et des techniques. Elles revendiquent souvent le fait d’être orientées vers la construction. Sont-elles fondées sur un rapport particulier entre la pratique et la théorie ?

À travers ces questions, plutôt qu’à un nouveau paradigme, je propose de réfléchir à l’intérêt de décrire les éléments d’une culture épistémique.

 

Vidéos de la même Collection