Doit-on inscrire les exceptions dans le droit ?

Controverse juridique  entre Xavier Labbée – avocat au barreau de Lille, Professeur à l’Université Lille 2 et Gilles Raoul-Cormeil – Maître de conférence en droit privé à l’Université de Caen. Les orateurs défendent deux positions dialectiques opposées destinées à éclairer le débat public sur la fin de vie.
La publication de l’avis N° 121 du CCNE intitulé  » fin de vie, autonomie de la personne, volonté de mourir  » a remis en avant, le débat sur l’euthanasie et le suicide assisté. Très grossièrement, ce document comporte un avis majoritaire qui conclut à la nécessité de maintenir un interdit de donner la mort ainsi qu’un avis minoritaire qui défend la reconnaissance d’un  » droit de mourir « . Il insiste également sur le fait que ce n’est qu’un document de réflexion parmi d’autres et appelle de ses vœux la poursuite d’un large débat social.Les espaces de réflexion éthique régionaux (ERER), conformément à l’arrêté du 4 janvier 2012, ont vocation à susciter les initiatives en matière d’éthique dans les domaines des sciences de la vie et de la santé. L’ERER du Nord Pas-de Calais s’est donc saisi de cet appel et s’emploie à organiser ce débat dans la région. Pour éviter l’affrontement de deux camps sans réelle argumentation et sans écoute réciproque, le format de controverses publiques dans diverses villes du Nord – Pas-de-Calais a été retenu. Les orateurs ne défendent pas exactement leur position personnelle, mais une position dialectique théorique destinée à éclairer le débat public sur la fin de vie.

Vidéos de la même Collection