« Si proche et si bizarre : La bande dessinée flamande »

Rencontre avec l’auteur de BD Jeroen Janssen, suivie d’une séance de dédicace.

Gert Meesters, maître de conférences de néerlandais à Lille 3, présentera l’auteur de bande dessinée Jeroen Janssen en racontant l’histoire de la bande dessinée flamande. Celle-ci s’est développée autrement qu’en Belgique francophone ou en France. Même si elle a eu et continue de rencontrer un succès important auprès du public flamand, ses séries et ses auteurs ne sont guère connus hors de la région. à l’aide de beaucoup d’images, Gert Meesters situera le travail de Jeroen Janssen dans son contexte local et historique sans se priver de comparaisons internationales utiles.

Jeroen Janssen (né en 1963) est un auteur de bandes dessinées reconnu en Flandre. Après son premier livre en solo, Muzungu — Sluipend gif («    Homme blanc, poison insidieux   », 1997), inspiré de son séjour de cinq ans comme enseignant dans une école de Beaux Arts au Rwanda dans la période antérieure au génocide, il travaille régulièrement avec l’écrivain hollandais Pieter van Oudheusden. Le duo voit paraître son chef d’œuvre, La revanche de Bakamé, aux éditions Boîte à Bulles en 2010. C’est un livre au trait nerveux, librement adapté d’un conte africain. Quand la revue XXI de Patrick de Saint-Exupéry demande à Janssen de faire un reportage sur la Flandre, l’auteur choisit comme sujet le village médiatisé de Doel, tout au Nord de la Belgique, où la centrale nucléaire fait ombre au caractère typique des rues du centre. Janssen vit loin de Doel et n’y avait jamais été, mais il s’y intéresse à cause de la menace latente que le l’extension du port d’Anvers fait peser sur l’existence du village. La résistance acharnée des habitants le charme. Il y va de plus en plus souvent, à vélo, muni d’un carnet, pour dessiner ce village en voie de disparition ainsi que pour écouter les derniers habitants. Cela aboutit en 2011 pour la revue XXI, à un reportage apprécié, qui s’intitule «  Doel, au bout de la Flandre  » (exposé dans son intégralité à la Bibliothèque LEA à Roubaix), et qui donne le goût à l’auteur de continuer cette expérience. En octobre 2013 paraît (en néerlandais seulement) le livre Doel, un magnifique objet de près de 300 pages, rempli de croquis, d’aquarelles peintes sur place et d’histoires des gens rencontrées. D’après ses dires, après avoir fini ce livre, Janssen se sent plus à l’aise parmi les ruines de Doel qu’au village où il vit, à 75 kilomètres de là. Les dessins et les carnets exposés à la Galerie des Trois Lacs font partie du projet Doel. Certains ont servi pour le livre, d’autres sont inédits.

Vidéos de la même Collection