Citéphilo : Épistémologie de l’informatique (dialogue entre un philosophe et un informaticien)

Épistémologie de l’informatique (dialogue entre un philosophe et un informaticien).
En partenariat avec la MESHS

Gérard Berry est mathématicien et informaticien, détenteur de la chaire d’informatique au Collège de France (chaire Algorithmes, machines et langages) .
Jean-Michel Salanskis est professeur de philosophie des sciences à l’Université Paris X Nanterre La Défense, il est également mathématicien, auteur notamment de Le Monde du computationnel, Encre Marine, 2011.
Présentation : Laurent Grisoni, professeur d’informatique à l’université Lille1 (Polytech’Lille) et chercheur au sein de l’équipe de recherche MINT (LIFL, INRIA Lille-Nord-Europe).

À la fois science, pratique et technologie, l’informatique devient un élément incontournable dans la plupart des domaines. Elle intervient dans de nombreuses disciplines, il apparaît donc nécessaire d’en penser une épistémologie.
Si l’informatique fut à ses débuts une affaire d’initiés, elle est aujourd’hui l’affaire de tous, depuis le programmeur le plus avancé jusqu’à l’utilisateur final ne sachant rien de son fonctionnement. On peut, de ce fait, se sentir autorisé à poser des questions simples, notamment: qu’est-ce qu’un programme informatique? Est-il vrai, ou juste s’il démontre son bon fonctionnement? Comment interpréter ce que l’on appelle un bug, et surtout, comment s’assurer qu’il n’y en a pas que l’on ne verrait pas. Le traitement de données de masse modifie-t-il le rapport à la vérification? La quantité d’informations traitées, dorénavant nativement numériques (Big Data), vient-elle modifier la qualité d’une affirmation scientifique? Ce dernier point, s’il était avéré, aurait une incidence immédiate sur l’ensemble des disciplines scientifiques.
La simplicité s’arrête devant le fossé qui sépare les démarches empiriques des méthodes d’essence mathématique.

Vidéos de la même Collection