Café littéraire : Tzveta Sofronieva

« Tzveta Sofronieva est née à Sofia, en Bulgarie, en 1963. Elle a visité de nombreux pays partout dans le monde au fil de ses voyages, séjours de recherche et lectures à l’étranger. Ses exils successifs, d’abord aux États-Unis, puis à Berlin où elle vit aujourd’hui, ont redéfini les fondements de son écriture, comme en témoignent ses livres écrits en bulgare, anglais et allemand. Sofronieva a fait des études de physique et d’histoire des sciences.

Elle est l’auteur de 15 recueils de poésies, de nouvelles et d’essais, et a publié dans plusieurs magazines du monde entier.
Son œuvre comprend également des installations littéraires, la traduction de poèmes et l’édition de plusieurs anthologies.
Elle s’est vu décerner le prix Adelbert von Chamisso en 2009 et la traduction anglaise de son recueil Eine Hand voll Wasser lui a valu un prix du centre américain du PEN en 2009, et le prix Cliff Becker en 2012 pour récompenser, selon le jury, « le recueil de poésie allemande le plus captivant depuis les œuvres de Ingeborg Bachmann et Hans Magnus Enzensberger. » Le recueil La Solitude de l’Abeille est traduit et publié en France en 2013. »

Vidéos de la même Collection