Le Papyrus érotique de Turin: la transgression codifiée

Le Papyrus de Turin mérite-t-il vraiment son appellation ? Certes une grande partie est dévolue à des scènes franchement pornographiques. Mais presque un tiers est occupé par des parodies animalières. L’apparat éditorial montre que les unes et les autres étaient perçues comme constituant une unité. Sur quoi repose cette unité ? Quelle était la finalité du papyrus ? A quels publics s’adressait-il ?

par Pascal Vernus, Egyptologue, directeur d’études en linguistique égyptienne et en philologie à l’École pratique des hautes études

Conférence organisée par Papyrus, association lilloise d’égyptologie, en collaboration avec le Learning Center Archéologie/Égyptologie de l’Université Lille 3.

Vidéos de la même Collection